En 1896 apparaissent, sous forme de feuilleton dans un journal catholique limousin, les mémoires du « Solitaire », un ouvrier maçon d’origine creusoise.
L’historien Alain Faure s’est intéressé à ce texte qui a fait l’objet d’une édition critique dans la revue Recherches contemporaines3, 1995-1996, p. 161-191. Il est possible de consulter ici ce texte autobiographique intitulé Les souvenirs d’un maçon de la Creuse et les commentaires d’Alain Faure.
Par ailleurs, l’ensemble des travaux de l’historien sont présentés sur le site de l’Université de Paris 10 où il enseigne actuellement. Ce même texte a été l’objet d’une table ronde en octobre 2008 dans le pays du Solitaire, à laquelle ont participé Jean-Marie Allard, Alain Carof, Alain Faure, Jean Martin, Roland Nicoux, Louis Pérouas et moi-même, Jean-Luc de Ochandiano.
.
Publicités