Encore du cinéma !

Le Festival A nous de voir qui se déroule chaque année à Oullins, propose, le samedi 27 novembre, une journée thématique particulièrement intéressante intitulée « Habiter la ville »
4 films seront projetés. Tous tentent d’approcher la ville « de manière sensible, à travers l’humain, l’expérience collective » et de « poser la question du comment vivre là et comment vivre ensemble ».
Les films « nous montrent le changement, la transformation. Chacun suit un chantier, ou une forme de chantier, l’ausculte, l’observe. Le chantier est pris ici comme un révélateur, un opérateur qui traduit les altérations de l’espace, des identités mais aussi de la mémoire. Pour appréhender cet invisible, quatre cinéastes nous emmèneront dans leur exploration de la ville en mouvement. Barcelone, Bruxelles, Marseille et Lyon, telles des villes rêvées, villes en chantier, dont les interstices s’ouvrent à notre regard, pour prendre la mesure de l’épreuve faite à l’individu, mais surtout au collectif, afin de construire du commun, et de nous interroger sur nos modes de vivre la ville ».

10h : Dans 10 jours ou dans 10 ans (chronique d’une « revitalisation urbaine », 1989–2008)
Gwenaël Breës
2006-2008 – Belgique – 89 mn
La « revitalisation » d’un quartier stratégique de Bruxelles, ou comment des pouvoirs publics tentent depuis 15 ans de modifier la sociologie et le tissu urbain d’un quartier populaire et historiquement immigré.

14h : Les hommes debout
Jérémy Gravayat
2010 – France – 75 mn
« Traverser les ruines de l’usine, se souvenir des gestes répétés. Entendre les voix des ouvriers rassemblés dans la cour et le silence des machines arrêtées. Parcourir la ville dans la boue des chantiers, partir à la recherche d’un travail. Frapper la pierre et la brique, regarder les choses lentement s’effondrer. Repérer les lieux, s’y introduire, changer les serrures et raccorder l’électricité. Se rassembler dans la nuit, allumer un feu, construire de nouveaux abris. Raconter toujours la même histoire : celle qui fait tenir les hommes debout. »

Histoires fragmentaires, réelles ou imaginées, de trois personnages ayant vécu et travaillé à Gerland, un ancien quartier populaire et industriel de Lyon.

16h : La République
Denis Gheerbrandt
2009 – France – 90 mn
La République, à Marseille, est une artère de l’époque haussmannienne rachetée par deux groupes immobiliers. La Mairie en fait le symbole d’une “reconquête du centre-ville”. Mais les habitants se réunissent et c’est une petite république qui se monte là.

20h30 : En construccion
José Luis Guerin
2008 – Espagne-France, 120 mn
Dans un quartier populaire de la ville de Barcelone, au cours de travaux de réhabilitation, est érigé un immeuble de résidence. Ce film nous montre comment la mutation du paysage urbain implique une modification du paysage humain du quartier.

Publicités