L'Ile Seguin et les usines RenaultDans la continuité de la réflexion menée par le Rize sur la question du patrimoine industriel et de la mémoire ouvrière, signalons une projection-débat qui sera certainement très intéressante. Elle est co-organisée par le Rize et l’association Ciné-Travail autour du film documentaire L’Île Seguin, de Renault à Pinault réalisé par Frédéric Biamonti.

La projection du film sera suivi d’un débat avec le réalisateur et avec Vincent Veschambre, géographe, auteur de Traces et mémoires urbaines, enjeux sociaux de la patrimonialisation et de la démolition (Presses universitaires de Rennes, 2008).

En 1992, Renault ferme le site de l’île Seguin, la plus ancienne de ses usines, haut lieu de luttes sociales. Il reste alors un monument urbain d’un kilomètre de long, objet de bien des convoitises immobilières. En 2000, le milliardaire François Pinault se porte acquéreur d’un tiers de l’île pour y implanter sa fondation d’art. Il choisit l’architecte Tadao Ando pour en dessiner les plans.
En interrogeant le devenir de ce site emblématique, le film pose une série de questions : quels enjeux entourent le devenir des anciens sites industriels ? Quelle rôle tiennent certains acteurs, notamment les urbanistes, aménageurs, architectes, dans les luttes territoriales liées aux reconversions industrielles ? Quelle place pour la mémoire du travail et la mémoire ouvrière dans ces projets ? »

L’association Ciné-Travail tente de favoriser les rencontres entre le public et des représentants du monde du travail et de l’entreprise, des chercheurs en sciences humaines et sociales, des professionnels de l’audiovisuel, autour d’un champ d’intérêt commun : Comment et pourquoi filmer le travail ? Que peut nous apporter le cinéma documentaire dans notre compréhension des enjeux multiples liés au travail ?

Pour en savoir plus sur l’ouvrage de Vincent Veschambre
Pour voir quelques images du documentaire de Frédéric Biamonti

Le Rize, centre Mémoires & Société
23, rue Valentin-Haüy – 69100 Villeurbanne

Publicités