Remue-menageÀ Paris en mars 2002, des femmes de chambre employées par la société Arcade pour travailler dans les hôtels Accor, se mettent en grève. Leurs revendications principales : la baisse des cadences de travail et le paiement de toutes les heures travaillées. La plupart des grévistes sont des mères de famille d’origine africaine qui vont pour la première fois lutter pour leurs droits…
Remue ménage dans la sous-traitance, documentaire de 70 mn piloté par Ivora Cusack, nous permet de découvrir les conditions de travail de femmes précarisées, employées par des sociétés sous-traitantes, et dont le travail est à la fois bien connu, et en même temps, invisible.
Ce documentaire a été réalisé par un collectif de cinéastes. Il permet de s’interroger à la fois sur la manière dont le cinéma peut construire un point de vue spécifique pour rende compte d’une réalité sociale, et sur le travail du cinéaste qui tend,  lui aussi, à se précariser.

La projection aura lieu au CCO de Villeurbanne (39 rue Georges Courteline) le 30 avril à 19h00
Elle sera suivie d’un débat avec le collectif « 360° et même plus », Guy Lefrêne (syndicaliste du groupe ACCOR) et Sophie Beroud, sociologue, co-auteur avec Paul Bouffartigue de Quand le travail se précarise, quelles résistances collectives ? (La Dispute, 2009).

Soirée organisée par Grand Ensemble en partenariat avec Ciné-Travail.

Publicités