Dans le cadre du Mois du film documentaire, la médiathèque du Bachut passe un documentaire de Raphaël Pillosio, Histoires du carnet anthropométrique (2012, 1h10) le samedi 17 novembre à 15h (projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur).

En 1912, la République française imposa le port d’un Carnet anthropométrique d’identité aux «Nomades». Il a été remplacé en 1969 par le Carnet de circulation, véritable «visa intérieur», qui est toujours en vigueur aujourd’hui. En 2012, à travers la restitution à des familles de Voyageurs, de photographies contenues dans ces carnets, le film interroge la permanence de cette exception juridique française et propose de réfléchir à la situation passée et actuelle des «Gens du Voyage».

Ce film peut aussi intéresser ceux qui se penchent sur l’histoire de l’immigration car une partie des techniques de contrôle qui ont été mises en place pour les nomades se sont ensuite imposées pour les nombreux immigrants qui sont venus en France pendant tout le 20e siècle. Le carnet anthropométrique s’inscrit en fait dans de nouvelles formes d’identification des individus qui se mettent en place à partir de la fin du 19e siècle dans les États-nations européens et qui ont profondément transformé les rapport de l’État aux individus. C’est pourquoi ce film est particulièrement intéressant, au-delà même du traitement particulier que notre démocratie a réservé depuis un siècle aux « gens du voyage ».

Pour ceux que la question intéresse, plusieurs ouvrages passionnants ont été publiés sur la question. Voici quelques titres :

  • Gérard Noiriel, L’identification : genèse d’un travail d’État,  Belin, 2007, 272 p.
  • Fichés ? : photographie et identification 1850-1960, Perrin, 2011, 335 p.
  • Ilsen About, Vincent Denis, Histoire de l’identification des personnes, La Découverte, 2010, 125 p.

Publicités