Au moment où les bidonvilles ressurgissent dans les grandes agglomérations françaises, il est important de ne pas oublier qu’ils ont marqué certains espaces de nos villes jusque dans les années 1960. Phénomène qui n’est donc pas si ancien mais que l’on croyait définitivement éradiqué. Mais les inégalités croissantes, l’arrivée de nouvelles populations migrantes, le rejet des classes populaires de plus en plus loin des centre-ville remettent cette réalité à l’ordre du jour. C’est pour cela qu’il est important de se pencher sur l’histoire de ces quartiers de « baraques », cette « zone », ces « quartiers nègres », ces « bidonvilles » comme on les a appelés au cours du temps. Ils ont été très nombreux dans l’agglomération de Lyon et le plus connu d’entre eux est celui du Chaâba, popularisé par le roman d’Azouz Begag. Voilà donc un film particulièrement important pour mieux connaître, de l’intérieur, l’histoire de ce bidonville.

Le Chaâba, à la Feyssine, a été, de 1949 à 1965, le lieu de vie de plusieurs familles d’origine algérienne, venues en France au sortir de la Seconde Guerre mondiale pour travailler et participer à la reconstruction.
Le film retrace l’histoire de ces anciens habitants du Chaâba, et de leur implantation dans la cité de Villeurbanne. Comment ont-ils vécu cette histoire ? Quelles relations ont-ils eues avec les habitants voisins ? Comment ont-ils vécu la Guerre d’Algérie ? Que s’est-il passé lors de l’Indépendance ?
Chaâba, bidonville ou terre d’asile évoque un moment de l’histoire villeurbannaise dans ce qu’elle a de plus riche : l’accueil de la diversité. Retrouver la mémoire de ces femmes et de ces hommes, depuis leur origine jusqu’à leur devenir actuel, est une démarche patrimoniale, mais plus encore un enjeu pour demain. Car cette mémoire nous transmet des signes pour l’avenir, pour y créer et y pérenniser un lien social fort dans les différents quartiers.

Un film réalisé par Wahid Chaïb et Laurent Benitah,
initié par l’Interquartiers « Mémoire et Patrimoine » de Villeurbanne

Projection-débat en avant-première au Rize
23 rue Valentin Haüy 69100 Villeurbanne
samedi 16 novembre, 15h – Entrée gratuite
durée du film : 40 mn

Publicités