Plusieurs personnes m’ont fait remarquer qu’aucune bibliographie n’accompagne mon livre Lyon à l’italienne : deux siècles de présence italienne dans l’agglomération lyonnaise. Voici donc une sélection d’ouvrages, articles, documents, films, etc., directement en lien avec l’immigration italienne à Lyon, qui m’ont servi pour l’écriture de mon ouvrage. Vous pouvez reproduire librement cette bibliographie, en totalité ou partiellement, à condition d’en mentionner la source et l’auteur.

Italiani in Lione : strenna nazionale, cenni biografici

  Documents

  • Henri Baroin, La main-d’œuvre étrangère dans la région lyonnaise, Lyon, Bosc Fréres, 1935, 235 p.
  • Alexandre Bérard, L’invasion des étrangers et la taxe de séjour  : rapport présenté à la Société d’Economie politique de Lyon le 5 mars 1886, Lyon, Impr. de Mougin-Rusand, 1886, 44 p.
  • Albert Bournet, De la Criminalité en France et en Italie : étude médico-légale, Thèse de médecine, Université de Lyon, Lyon, 1884, 153 p.
  • Angelo Cerrina, Come si celebra la festa dello Statuto a Lione, Lyon, Tip. A. Cerrina, 1905, 32 p.
  • A. Frangini, Italiani in Lione : strenna nazionale, cenni biografici, Lyon, J. Gallet, 1899, 48 p.
  • Alexandre Lacassagne, « De la propagation de la variole par les ouvriers italiens employés dans les chantiers publics », Lyon médical, 1888, vol. 57, no 9, p. 344‑352.
  • Partito comunista d’Italia, Il terzo Congresso del Partito comunista d’Italia (sezione dell’Internazionale comunista), Milano, Feltrinelli, 1966, 30 p. [Le IIIe Congrès du Parti communiste d’Italie s’est déroulé à Lyon en 1926].
  • Raniero Paulucci di Calboli, Larmes et sourires de l’émigration italienne, Paris, Libr. Félix Juven, 1909, 312 p. [plusieurs chapitres évoquent la question de la main d’œuvre enfantine italienne à Lyon].
  • E. Perrod, « Immigrazione e colonie nel distretto consolare di Lione », Emigrazione e colonie. Raccolta di rapporti dei R.R. agenti diplomatici e consoltari, 1903, p. 222‑235.
  • E. Perrod, « I minorenni italiani nelle industrie lionesi », Bolletino dell’emigrazione, 1902, no 9, p. 50‑57.
  • Ernesto Schiaparelli, « Il traffico dei minorenni italiani per le vetrerie estere : seconda inchiesta nelle vetrerie della Loira, di Parigi, Lione e Marsiglia », Opera di assistenza degli operai italiani emigrati in Europa e nel Levante, 1902, vol. 2, no 5-6, p. 14‑22.
  • Ernesto Schiaparelli, « Il traffico dei minorenni italiani per le vetrerie estere : inchiesta nelle vetrerie di Lione e del dipartimento della Loira », Opera di assistenza degli operai italiani emigrati in Europa e nel Levante, 1901, vol. 1, no 3-4, p. 11‑25.
  • Giuseppe Tozzoni, Memorie della colonia italiana in Lione, Lyon, impr. de J.-B. Mosset, 1886, 47 p.
  • Amedeo Ugolini, Renato Mauri, et Cervo, La Gioventù italiana in Francia. Congresso di Villeurbanne, agosto 1938, Paris, Edizioni dell’A.G.I.F, 1938, 48 p.
  • Unione popolare italiana, Unione popolare italiana : congresso di Lione 28-29 marzo 1937, Paris, Unione popolare italiana, 1937, 43 p.
  • Del Sentimento nazionale in Italia. Ragionamento di un Siciliano, Lione, 1846.

Vita di militante

Témoignages

  • Claude Carrez, Ugo Iannucci, des baraques au Barreau : itinéraire d’un fils d’antifasciste italien, Lyon, Aléas, 2010, 366 p.
  • Arturo Colombi, Vita di militante : dalla prima guerra mondiale alla caduta del fascismo, Roma, Editori Riuniti, 1975, 290 p. [Comprend plusieurs chapitres concernant le séjour et l’action militante du communiste italien Arturo Colombi à Lyon].
  • Fogolâr Furlan de Lyon, Blocs di piere e scus di mandulis : Furlans à Lion = Blocs de pierre et coquilles d’amandes : Frioulans à Lyon, 2013, 477 p.
  • Carla Gobetti et Battista Santhià, « Lione era Torino : Conversazione con Battista Santhià », Mezzosecolo: materiali di ricerca storica, 1986 1985, no 6, p. 431‑443.
  • Carla Gobetti et Louise Breysse, « Intervista con Louise Giambone Breysse », Mezzosecolo: materiali di ricerca storica, 1986 1985, no 6, p. 418‑430.
  • Calogero Pace et Carmelo Pace, Droit de mémoire après 50 ans d’émigration de la communauté de Montedoro = Diritto di memoria dopo 50 anni d’emigrazione della comunità di Montedoro, Cercle Franco-Italien ; Peuplement et migrations, 2005, 64 p.
  • Schweitzer S. (dir.), Émigrer à Villeurbanne. Huit parcours d’étrangères et d’étrangers au 20e siècle, Lyon, Université Lyon 2, 2012, 133 p.
  • Jean Ughetto, Ombres et ambres, mes moires…, autoédité, 2004, 475 p.
  • Danilo Vezzio, Franca Potafieff, Albert Del Negro, et Mauro Russo, Di ca e di là di une frontiere, Lyon, Fogolâr Furlan de Lyon, 2009, 185 p.

Baraques

Ouvrages et articles

  • Simonetta Adorni-Braccesi, « Mecenatismo e propaganda religiosa dei mercanti lucchesi tra Ginevra, Lione e l’Italia », Bollettino della Società di studi valdesi, 1995, vol. 102, no 177, p. 27‑52.
  • Jean-Charles Bonnet, « Étude des petits commerçants étrangers dans l’agglomération lyonnaise (1919-1939) à partir du registre du commerce », Bulletin du centre d’histoire économique et sociale de la région lyonnaise, 1975, no 1, p. 1‑40.
  • Jean-Charles Bonnet, « Les Italiens dans l’agglomération lyonnaise à l’aube de la “Belle époque” », Affari sociali internazionali, 1977, no 3-4.
  • Jean-Charles Bonnet, « Notes sur les dossiers de naturalisation des Italiens du Rhône de 1880 à 1915 », Affari sociali internazionali, 1977, no 3-4, p. 225‑236.
  • Paolo Borruso, « La riorganizzazione missionaria per gli emigrati italiani nel sud-est francese negli anni Venti a Trenta », in Missioni cattoliche ed emigrazione italiana in Europa (1922-58), Istituto storico Scalabriniano, 1994, p. 15‑34 [Un chapitre traite de la Mission catholique italienne à Lyon].
  • Giovanna Campani, « Rapport di ricerca sui Sardi residenti nella zona di Lione », Rome, Ministero del Lavoro e Previdenza sociale, 1982.
  • Carlo Cartiglia, Rinaldo Rigola e il sindacalismo riformista in Italia, Milano, Feltrinelli, 1976, 209 p.
  • François Casati-Brochier, « Les Casati et les émeutes de Lyon en 1894 », Rive gauche, , no 135, p. 15‑18.
  • Michel Charret, Anticamente mie o il piacere del ricordo: sulla vita e sull’emigrazione di una famiglia delle valli valdesi e il suo insediamento nella regione di Lione, Pragelato, Casa editrice Parco Naturale Val Troncea, 2006, 176 p.
  • Abel Chatelain, « La formation de la population lyonnaise : l’apport italien (seconde moitié du XIXe siècle, début du XXe siècle) », Géocarrefour, 1952, vol. 27, no 4, p. 317‑325.
  • Olivier Chavanon, « Où sont passés nos Villages nègres ? », Revue européenne des migrations internationales, 1997, vol. 13, no 1, p. 191‑200.
  • Olivier Chavanon, « La topographie oubliée des immigrés en terre française », Hommes & Migrations, 2001, no 1231, p. 92‑102.
  • Chiorino G.P. (dir.), Biografie degli emigrati dalla Valle Elvo e Serra, Occhieppo superiore, Ecomuseo Valle Elvo e Serra, 2005, 384 p.
  • Claude Collin, « Les Italiens dans la MOI et les FTP-MOI à Lyon et à Grenoble », Guerres mondiales et conflits contemporains, 2005, no 218, p. 67‑83.
  • Stéphanie Condon, « Les courants migratoires italiens vers la Guillotière dans la première moitié du 20e siècle », Bulletin du Centre Pierre Léon d’histoire économique et sociale, 1992, vol. 1, p. 5‑12.
  • Claude Delmas, Troubles anti-italiens à Saint-Fons, en 1894, Saint-Fons, auto-édité, 1993, 63 p.
  • Philippe Dufieux, Sculpteurs et architectes à Lyon (1910-1960) : de Tony Garnier à Louis Bertola, Lyon, Mémoire active, 2007, 141 p.
  • Anne-Marie Faidutti-Rudolph, L’immigration italienne dans le sud Est de la France : étude géographique, Gap, Ophrys, 1964, 2 vol., 402 et 226 p. [Un chapitre est consacré à l’immigration italienne à Lyon].
  • Edmond Galasso, Italiens d’hier et d’aujourd’hui : l’histoire d’un peuple d’émigrants, une communauté, une culture, une tradition, Lyon, auto-édité, 1986, 223 p. [Ouvrage tiré d’un mémoire de maîtrise]
  • Roger Gay, « L’INCA, l’international à la “mode transalpine” », Cahier d’histoire sociale Rhône-Alpes, 2006, no 77, p. 6‑9.
  • Vincent Lemire et Stéphanie Samson, Baraques : l’album photographique du dispensaire La Mouche-Gerland, 1929-1936, Lyon, ENS Éditions, 2003, 94 p.
  • Mary Lewis, « Expulsion des étrangers : d’une mesure policière à une mesure administrative, le cas du Rhône, 1919-1939 », Actes de l’histoire de l’immigration, 1998.
  • Mary Lewis, The company of strangers : immigration and citizenship in interwar Lyon and Marseille, PhD, New York University, New York, 2000.
  • Mary Lewis, « Les pratiques d’expulsion dans le Rhône durant la crise », in Le bon grain de l’ivraie : l’Etat-Nation et les populations immigrés (fin XIXe siècle-début XXe siècle), Paris, Aux Lieux d’Être, 2006, p. 152‑163.
  • Pier Giorgio Longo (dir.), Chiesa, cattolici ed emigrazione in Valsesia, Varallo, Società valsesiana di cultura, Istituto per la storia della Resistenza e della società contemporanea in provincia di Vercelli « Cino Moscatelli. », 1992, 210 p.
  • Bernard Meuret, Croix Luizet : quartier de Villeurbanne, Paris, Ed. du CNRS, 1980, 76 p.
  • Gladys Motta (dir.), « Ogni strumento è pane »: l’emigrazione dei valsesiani nell’ottocento, Varallo, Istituto per la storia della Resistenza e della società comtemporanea in provincia di Vercelli « Cino Moscatelli », 1989, 276 p.
  • Jean-Luc de Ochandiano, « L’intégration des immigrés au sein des organisations syndicales : un enjeu central pour les syndicats du bâtiment de la région lyonnaise (1870-1940) », Cahier d’histoire sociale Rhône-Alpes, 2010, no 92, p. 13‑20.
  • Jean-Luc de Ochandiano, Lyon à l’italienne : deux siècles de présence italienne dans l’agglomération lyonnaise, Lyon, Lieux Dits, 2013, 272 p.
  • P. Piras, « Les cousins d’Amérique : à Mamaroneck (NY) comme à Villeurbanne, on pense à Roccasecca », Le Monde alpin et rhodanien, 1989, no 3-4, p. 23‑32.
  • Angela Regis, « Esperienze al margine della guerra : testimonianze di militari valsesiani », L’Impegno, 1995, vol. 15, no 3.
  • Franco Rizzi, « Approche prosographique de l’étude de l’émigration : départ et accueil », in Centre d’études et de documentation sur l’émigration italienne (dir.), L’immigration italienne dans les années 20 : actes du colloque organisé par le CEDEI les 15-16-17 octobre 1987 à Paris, Paris, CEDEI, 1988, p. 143‑161.
  • Christiane Roussé, Saint-Priest, histoire des immigrations italienne et espagnole : 1922-1945, Lyon, Éd. lyonnaises d’art et d’histoire, 1996, 175 p.
  • Sylvie Schweitzer, Rhône-Alpes : étude d’une région et d’une pluralité de parcours migratoires. Rapport final, Lyon, Université Lyon 2-LARHRA, 2008, 2 vol. (241 + 148 p.).
  • Philippe Videlier, « Les Italiens de la région lyonnaise », in Pierre Milza (dir.), Les Italiens en France de 1914 à 1940, Rome, Ecole française de Rome, 1986, p. 663‑691.
  • Philippe Videlier, Destin collectif et itinéraires individuels de deux immigrations : Italiens et Algériens dans la région lyonnaise de la Grande Guerre aux années cinquante., Mission Recherche Expérimentation (MIRE) – Ministère des Affaires sociales et de l’Emploi – Ministère de la Justice, 1988, 286 p.
  • Philippe Videlier, « Des voies de la migration. Italiens et Algériens dans l’espace lyonnais », Le Monde alpin et rhodanien, 1989, no 3-4, p. 9‑21.
  • Philippe Videlier, « L’Eglise des Italiens : une paroisse de la banlieue de Lyon », Diasporas, 2008, no 12, p. 130‑144.
  • L’Italia in esilio : l’emigrazione italiana in Francia tra le due guerre = L’Italie en exil : l’émigration italienne en France entre les deux guerres, s.l, Presidenza del consiglio dei ministri, Dipartimento per l’informazione e l’editoria, 1984, 605 p.

Lyon à l'italienne : deux siècle de présence dans l'agglomération lyonnaise - Jean-Luc de Ochandiano

Thèses et mémoires

  • Manon Assenat, Les enfants d’origine italienne du quartier de Croix-Luizet  à Villeurbanne : familles et parcours scolaires, 1945-1955, Mémoire de Master, Université Lyon 2, 2012, 144 p.
  • Lisa Baiamonte, Italiens à Lyon au XXe siècle : étude de cas : la communauté italienne à Gerland pendant l’entre-deux-guerres, Mémoire de Maîtrise, Université Lyon 2, 1999, 198 p.
  • Caroline Berthod, La mosaïque à Lyon au 19e siècle (1806-1914), Mémoire de maîtrise, Université Lyon 3, 2002, 140 p. + un vol. d’annexes.
  • Frédéric Blanc, Parcours et récits migratoires de familles italiennes, Mémoire de Maîtrise, Université Lyon 2, 1992, 92 p.
  • Catia Bonassin, Les étrangers à Gerland pendant l’entre-deux-guerres : exemple approfondi de la communauté italienne, Mémoire de Maîtrise, Université Lyon 2, 1995, 220 p.
  • Cécile Brun, Des Italiens à Lyon au milieu des années 1920, Mémoire de Master 1, Ecole normale supérieur de Lyon, 2012, 211 p.
  • Giovanna Campani, Les réseaux familiaux, villageois et régionaux des immigrés italiens en France, Thèse de 3e cycle, Université de Nice, 1988.
  • Olivier Chavanon, Chemins de la migration et espaces d’identification (le cas d’un dispositif familial de la province du Frosinone), Mémoire de DEA, Université Lyon 2, 1993, 74 p.
  • Olivier Chavanon, Anthropologie des formes et des fonctions sociales de la mémoire : Approche analytique des souvenirs individuels et collectifs de l’immigration italienne en France, Thèse de doctorat, Université de Perpignan, 1997, 370 p.
  • Stéphanie Condon, The settlement and integration of Italian immigrants in a working-class district of Lyon, PhD, Queen Mary College, 1987, 2 vol. (206,  187 p.).
  • Antonina Cutrona, La terra chiama: analisi di une realtà italiana a Lione, Mémoire de Master 1, Université de Milan, 2009, 31 p.
  • Clément Falda-Buscaiot, Les Italiens à Lyon dans l’entre-deux-guerres : une population sous l’œil de la police, Mémoire de master 1, Université Lyon 2, 2012, 115 p.
  • Frédérique Goy, Les italiens du quartier de La Guillotière pendant l’entre-deux-guerres : un exemple d’intégration, Mémoire de Maîtrise, Université Lyon 3, 1992, 105 p.
  • Julie Moreau, Les Italien-ne-s naturalisé-e-s dans le Rhône entre 1954 et 1970, Mémoire de Maîtrise, Université Lyon 2, 2001, 238 p.
  • Julien Perticaro, La dernière vague d’immigrés italiens dans l’agglomération lyonnaise : 1945-1960, Mémoire de Master, Université Lyon 3, 2004, 115 p.
  • Michel Pironi, La construction sociale de l’identité : étude micro-sociologique d’un réseau d’immigrés italiens, Université Lyon 2, 1986, 365 p.
  • Jean-Charles Rave, L’Italie à Lyon à la fin du XIXe siècle, Mémoire de Maîtrise, Université Lyon 2, 2003, 158 p.
  • Philippe Rigot, Aspects et diversité de la communauté immigrée italienne à La Guillotière, Mémoire de Maîtrise, Université Lyon 2, 1993, 103 p.
  • Roseline Seignobos, Les migrants italiens à la Croix-Rousse, Mémoire de Maîtrise de géographie, Université de Lyon, 1968, 75 p.

Sculpteurs

Films et émissions de radio

  •  Daniel Pelligra, L’Ile orpheline (vacances siciliennes) = l’Isola orfana (vacanze siciliane), Film documentaire, 86 mn, Peuplement et migrations ; Cercle Franco-Italien de Meyzieu, 2005.
  • « Le Village nègre : un non lieu de mémoire ? », 2 épisodes de l’émission Là-bas si j’y suis réalisées à l’initiative d’Olivier Chavanon, France Inter, 15-16/02/1994.

Jean-Luc de Ochandiano, le 20/11/2014.

Publicités