D'Italie et d'ailleurs : mélanges en l'honneur de Pierre MilzaPierre MILZA a joué un rôle important dans le développement des recherches sur l’histoire de l’immigration et, en particulier, sur celle de l’immigration italienne en France.

Venu des sciences politiques, il s’est d’abord penché sur les relations diplomatiques entre la France et l’Italie. C’est alors qu’il a pris conscience de l’enjeu qu’a commencé à constituer, à la fin du 19e siècle, l’immigration transalpine dans les relations entre les deux pays. Cela l’a amené logiquement à s’intéresser à l’histoire de ces centaines de milliers d’hommes et de femmes qui ont rejoint la France aux 19e et 20e siècles.

Au cours des années 1980-1990, il a impulsé de nombreuses recherches sur le sujet au sein du CEDEI (Centre d’études et de documentation sur l’émigration italienne) et a publié une très belle synthèse, qui est aussi un texte autobiographique très touchant, Voyage en Ritalie.

Voyage en RitalieAujourd’hui, un certains nombre de chercheurs en histoire, dont de nombreux spécialistes de l’immigration, lui rendent hommage en publiant D’Italie et d’ailleurs : Mélanges en l’honneur de Pierre Milza, aux Presses Universitaires de Rennes.

Des historiens (et notamment des historiennes) comme Marie-Claude BLANC-CHALÉARD et Caroline DOUKI, historienne de l’immigration italienne,  Marie-Christine VOLOVITCH-TAVARES, spécialiste de l’immigration portugaise, ou Geneviève DREYFUS-ARMAND et Natacha LILLO, qui travaillent depuis de nombreuses années sur la présence espagnole en France, témoignent par leurs recherches de l’actualité des questions liées à l’immigration et de la pertinence qu’il y a à se pencher sur notre histoire migratoire à une époque où les discours xénophobes ont tendance à envahir l’espace public.

♦ Pour en savoir plus sur l’ouvrage et consulter son sommaire.

Publicités