Immigration


Lione all'italianaFin 2013, j’ai publié, aux éditions Lieux Dits, Lyon à l’italienne : deux siècles de présence italienne dans l’agglomération lyonnaise.

Avec mon éditeur, nous avons été très heureux de voir l’accueil chaleureux qu’il a reçu, notamment de la part des immigrés italiens de la région lyonnaise, et de leurs enfants.
C’est pourquoi nous avons décidé de publier une édition en italien pour que le livre puisse  être lu dans la langue de Dante et offert aux familles restées en Italie.

Pour nous aider à réaliser l’ouvrage Lione all’italiana, qui nous demande un gros investissement financier, nous avons besoin de votre soutien. Nous venons donc de lancer un « crowdfunding » sur le site Kiss Kiss Bank Bank qui permet de collecter des fonds en toute sécurité pour financer un projet :

Consultez la page de notre appel à collecte

Les dons peuvent être minimes (à partir de 5 euros) et chaque aide sera la bienvenue. Pour autant, plus votre don sera important, plus la contrepartie sera intéressante. Par exemple :

  • Pour un don de 20 euros, votre nom apparaîtra sur notre site en tant que contributeur ET vous recevrez un lot de cartes postales « Lione all’italiana » pour écrire à votre famille en Italie !
  • Pour un don de 40 euros, votre nom apparaîtra sur notre site, vous recevrez un lot de cartes postales ET votre nom apparaîtra aussi en fin d’ouvrage à la page « Remerciements ».
  • Pour un don de 80 euros, votre nom apparaîtra sur notre site, en fin d’ouvrage, vous recevrez un lot de cartes postales ET le beau livre Lione all’italiana !

Vous pouvez dés maintenant soutenir ce projet financièrement , ou tout simplement diffuser l’information à votre entourage et à toutes les personnes et collectivités qui pourraient nous soutenir. Vous pouvez aussi diffuser l’information en Italie en envoyant le lien de la présentation du projet en italien.

Si cette collecte de fonds est un succès, Lione all’italiana sera en vente dès Octobre 2016 !

Grazie

ASEIAprès les quelques pistes générales pour rechercher des ressources et des informations sur l’histoire de l’immigration en France (voir les 4 billets précédents), voici quelques données concernant spécifiquement l’histoire de l’immigration italienne.

Il n’y a plus de centre de recherches spécifiquement dédié à cette histoire en France depuis la disparition du Centre d’étude et de documentation de l’émigration italienne (CEDEI). Aussi, l’essentiel des indications concerneront des centres de ressources installés en Italie et des sites en italien.

Les informations proposées sont loin d’être exhaustives mais constituent un premier ensemble de pistes. Si vous voyez des oublis flagrants, n’hésitez pas à me le signaler. Bonne lecture !

———————

Centres de recherche et musées de l’émigration italienne :

CEDEI (Centre d’étude et de documentation de l’émigration italienne)
Centre de recherche français, née en 1983 et aujourd’hui disparu, qui a mené un travail de recherche très important sur l’immigration italienne en France. Le site, toujours en ligne mais plus mis à jour, propose encore de nombreuses informations et ressources intéressantes.

Centro Studi Emigrazione Roma
Centre de recherche et centre de documentation né en 1963 et consacré aux migrations, en particulier à l’émigration italienne.
Son catalogue est consultable en ligne
Il fait partie de la fédération des centres de recherche scalabriniens sur les migrations tout comme le CIEMI (Paris) dont j’ai parlé dans mon premier billet et qui est, lui aussi, riche en documentations sur l’immigration italienne. La congrégation des Scalabriniens, créée dans la 2e moitié du 19e siècle, avait au départ pour rôle d’offrir un service pastoral, d’aide et d’éducation aux migrants italiens. Aujourd’hui, son action s’adresse à l’ensemble des migrants.

Fondazione Paolo Cresci per la storia dell’emigrazione italiana
A la fois musée de l’immigration, centre de ressources, bibliothèque, la Fondazione Paolo Cresci offre de nombreuses ressources en ligne, des numérisations de documents et une exposition virtuelle.
Son catalogue est consultable en ligne

Museo nazionale della emigrazione italiana (Roma)
Le grand musée de l’émigration italienne que l’on peut visiter gratuitement à Rome. Il propose un site offrant quelques ressources et une intéressante liste d’associations d’émigrants italiens dans le monde.

Studi emigrazione - CSER

Centro studi permanente sull’emigrazione / Museo dell’emigrante (Republica di San Marino)
La République de San Marin a, elle aussi, un musée et un centre de ressources sur l’immigration

Museo regionale dell’emigrazione « Pietro Conti » – Centro di ricerca sull’emigrazione italiana
Un musée régional mais à vocation nationale qui propose, en particulier « Emigrazione magazine », portail dédié à l’actualité concernant l’immigration italienne dans le monde (nouvelles publications, expositions, news…).

ASEI : Archivio Storico dell’Emigrazione Italiana
Centre créé autour de la revue Archivio Storico dell’Emigrazione Italiana. Son site web diffuse de nombreuses informations sur l’histoire de l’immigration italienne.

Centro Altreitalie sulle Migrazioni Italiane
Ce centre de recherche, créé en 2005 par la Fondazione Giovanni Agnelli, propose de nombreuses informations et ressources.

Rapporto Italiani nel mondo
Sur les Italiens dans le monde au 21e siècle, des rapports annuels réalisés par la Fondazione Migrantes. Les synthèses des rapports sont accessibles librement en ligne.

 Musées régionaux de l’émigration italienne :

Quelques musées régionaux consacrés à l’émigration italienne à l’échelle régionale et proposant des ressources en ligne :

La Trace - CEDEI

 Revues :

Altreitalie
Revue internationale créée en 1989 par le Centro Altreitalie sulle Migrazioni Italiane. Elle est exclusivement consacrée à l’étude des migrations italiennes dans le monde. Une partie des articles est disponible en ligne (mais en accès payant pour les numéros les plus récents).

Archivio Storico dell’Emigrazione Italiana
La revue la plus récente consacrée à l’histoire de l’émigration italienne puisqu’elle est née en 2005. Une partie des articles est consultable en ligne.

Studi emigrazione
Revue publiée par le Centro Studi Emigrazione Roma (CSER) depuis 1964. Le sommaire des différents numéros est accessible sur le site de la revue. Tous les numéros ne sont pas consacrés à l’immigration italienne mais elle y tient une place importante.

La Trace
Revue du CEDEI publiée entre 1988 et 2003. Le sommaire des différents numéros est accessible depuis le site du CEDEI.

Bibliographies et archives :

  • Bibliografia Altreitalie
  • Numéros spéciaux de la revue Studi emigrazione consacrés à des recensions bibliographiques
  • Michele Colucci et Matteo Sanfilippo, Les Archives italiennes pour l’histoire de l’émigration italienne (accessible sur le site de Génériques)
  • Michele Colucci et Matteo Sanfilippo, Guida allo studio dell’emigrazione italiana, Viterbo : Sette città, 2010, 129 p.
  • Mauro Reginato, Patrizia Audenino, Carlo A. Corsini, Paola Corti (ss dir.), Emigrazione piemontese all’estero : rassegna bibliografica, Turin, Regione Piemontese, 1999, 836 p.

Revue DiasporasDepuis le début de l’année, j’essaie de proposer une série de billets recensant un certain nombre de ressources concernant l’histoire et les mémoires de l’immigration en France disponibles en ligne ou dans des centres de ressources nationaux ou locaux.

Après avoir signalé un certain nombre de ressources à l’échelle nationale et régionale, après avoir signalé des guides pour la recherche en archives, voici un certain nombre de revues françaises ou francophones qui se consacrent soit complètement soit partiellement à la question des mémoires et de l’histoire de l’immigration.

N’hésitez pas à me signaler des ressources que j’aurais oubliées ! D’autres billets suivront pour enrichir ce recensement.

——————-

 Actes de l’histoire de l’immigration
Dirigée par l’historien Philippe Rygiel, cette revue a existé entre 2000 et 2009 et une large partie des articles sont consultables librement en ligne.

Diasporas
Diasporas aborde, dans le temps long, l’histoire des phénomènes diasporiques, des migrations, des minorités ethniques ou religieuses et des circulations qui s’y rattachent.

Écarts d’identité
Portant comme sous-titre « Mobilité, égalité, interculturalité », la revue Écarts d’identité est née en 1992 au sein d’une association Adate (Grenoble) pour faire suite à une revue appelée Les Autres. Elle se veut un espace où la réflexion et la pratique se nourrissent mutuellement. Elle fait dialoguer, de manière vivante, analyses et témoignages de chercheurs, de praticiens – associatifs et professionnels – et d’acteurs œuvrant pour une interculturalité citoyenne.

Ecarts d'identité

Hommes & migrations
Depuis plus de 40 ans, Hommes & Migrations diffuse des connaissances sur les migrations en France et dans le monde. Pluraliste et pluridisciplinaire, la revue confronte la réflexion des chercheurs à l’expérience des praticiens. Elle publie des dossiers thématiques sur les flux migratoires, les réalités de l’immigration, les politiques publiques, et le dialogue interculturel. Elle est publié par la Cité nationale de l’histoire de l’immigration.

Hommes & Migrations

Migrance
Créée en 1993, Migrance est une revue semestrielle consacrée à l’histoire de l’immigration en France et dans le monde. Grâce aux contributions que lui apportent des auteurs du monde universitaire, culturel, patrimonial et associatif, elle contribue au développement de la connaissance et de la réflexion de l’histoire de l’immigration.

Migrations Société
Créée en 1989, la revue Migrations Société est une publication bimestrielle portant sur l’actualité migratoire et ses implications sur la société. La revue puise son originalité dans un large éventail d’approches interdisciplinaires, dans une totale liberté et dans la pluralité idéologique, sur la base d’un regard international permettant de confronter les expériences des différents pays du monde.

Revue européenne des migrations internationales (REMI)
Lancée en 1985, REMI a pour vocation de publier les travaux de recherche, empiriques et théoriques, des différentes disciplines concernées par les migrations internationales et des relations interethniques.

REMI

Revue Migrations forcées
Revue Migrations Forcées est publiée en anglais, français, arabe et espagnol. Elle est disponible gratuitement en ligne. Elle est publiée par le Centre d’études sur les réfugiés de l’Université d’Oxford.

Un certain nombre des revues citées sont regroupées au sein de Revues-plurielles.org, un portail qui réunit des revues ayant pour trait commun de s’intéresser et de promouvoir l’interculturalité.

Parmi les revues destinées à un grand public, il faut aussi citer Radici, revue bimestrielle d’actualité, langue et culture italienne, qui consacre régulièrement des articles à l’immigration italienne en France

Guide BNFDans mes billets du 19 janvier et du 26 janvier, j’ai commencé à proposer des pistes pour trouver des ressources concernant l’histoire de l’immigration..
Parmi celles-ci, il y a, bien sûr, les archives conservées par les centres d’archives, des centres de documentation et certaines bibliothèques.
Pour les identifier et les localiser, des guides ont été réalisés, notamment par l’association Génériques, mais aussi par certaines institutions dépositaires de fonds importants concernant l’immigration.
Une partie importante des fonds recensés est dans des institutions parisiennes (Bibliothèques nationales de France, Archives nationales, Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine) mais les guides consacrées à ceux conservés en région permettent d’accéder localement à des archives souvent très riches et malheureusement encore assez peu exploitées. Ces guides sont loin d’être exhaustifs mais ils permettent de se familiariser avec l’organisation des archives.

N’hésitez pas à me signaler tout guide d’archives et tout centre de ressources que j’aurais omis de citer.

Documents imprimés :

Génériques, Les étrangers en France, guide des sources d’archives publiques et privées XIX-XXes siècles, 4 tomes, Génériques-Direction des Archives de France, 1999-2005, 2408 p. (t. 1 à 3) et 883 p. (t. 4).

  • Tome 1 : Ain – Gard, 1999
  • Tome 2 : Haute-Garonne – Oise, 1999
  • Tome 3 : Orne – Val d’Oise, 1999
  • Tome 4 : Archives nationales, 2005

Jean-François Dubost, Les étrangers en France, XVIe siècle-1789 : guide des recherches aux Archives nationales, Paris : Archives nationales, 1993, 315 p.

Claude Collard, Des sources pour l’histoire de l’immigration en France de 1830 à nos jours : guide, Paris, France : Bibliothèque nationale de France, 2006, 427 p.

Documents en ligne :

Mireille Le Van Ho, BDIC , Guide des sources sur l’immigration en France disponibles à la BDIC, 141 p.
La Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) est une bibliothèque spécialisée localisée à Nanterre qui conserve des fonds d’archives extrêmement riches sur l’histoire européenne du 20e siècle, les relatons internationales, les migrations, les droits de l’Homme, les conflits internationaux, etc.

Génériques, « Guide des archives privées de l’immigration » :

Revue Migrance :

Cette revue publiée par Génériques publie régulièrement des articles et des numéros spéciaux sur les ressources disponibles dans les archives publiques ou privées. La revue est au format papier mais certains articles sont consultables directement en ligne.
Citons, à titre d’exemple, quelques numéros consacrés exclusivement aux archives :

Ces Alsaciens venus d'ailleursDans mon billet du 19 janvier, j’ai commencé à proposer des pistes pour trouver des ressources concernant l’histoire et les mémoires de l’immigration.
Voici un nouveau billet pour trouver, cette fois-ci à l’échelle régionale, des ressources sur ces questions.

N’hésitez pas à me signaler toute initiative et tout centre de ressources que j’aurais oubliés.

——————–

L’enquête ACSÉ,  Histoires et mémoires des migrations en région :

L’agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSÉ) a impulsé, en 2005, une série d’enquêtes consacrées à l’histoire et à la mémoire des migrations sur l’ensemble du territoire français. Dans chaque région, une équipe a été chargée d’élaborer un rapport retraçant le passé migratoire de la région. Ces rapports proposent :

  • Une synthèse historique sur l’immigration dans la région concernée ;
  • Des données statistiques ;
  • Une bibliographie détaillée ;
  • Un recensement des sources d’archives existantes au sein des archives municipales ou départementales de la région.

Bien que déjà datés et inégaux en qualité, ces travaux sont très intéressants pour démarrer une recherche sur l’immigration dans une zone géographique déterminée.
Consulter les rapports finaux sur le site Clio

Certaines enquêtes sont accessibles sur d’autres sites :

  • Histoire et mémoire de l’immigration en Bretagne : Tome 1, Tome 2, Synthèse (accès sur le site de l’ODRIS)
  • Histoire et mémoires des immigrations en région Ile-de-France : Parties 1 à 8 (accès sur le site de Génériques)

Certaines de ces recherches ont donnée lieu à des publications commerciales :

  • Ile-de-France : Natacha Lillo (ss dir.), Histoire des immigrations en Ile-de-France de 1830 à nos jours, Paris : Publibook, 2012, 220 p.
  • Alsace : Yves Frey, Ces alsaciens venus d’ailleurs. Cent cinquante ans d’immigration en Alsace, Nancy : Place Stanislas, 2009, 190 p.

Natacha Lillo - Histoire des immigrations en Ile-de-France

Les réseaux régionaux pour l’histoire et la mémoire de l’immigration :

Plusieurs réseaux régionaux œuvrant pour l’histoire et la mémoire de l’immigration se sont constitués ces dernières années. Certaines proposent des sites offrant des ressources et des informations diversifiées :

 Autres initiatives régionales et locales :

AncrAges
Centre de ressources dédié à l’histoire et aux mémoires des migrations en Provence-Alpes Côte d’Azur.
Consulter le catalogue d’AncrAges

Ancrage en Partage
L’association Ancrage en Partage s’intéresse à l’histoire de l’immigration en Lot-et-Garonne. Elle a réalisé une exposition, Jeter l’ancre entre Lot et Garonne, qui dispose d’un site intéressant.

 Migrations à Besançon – Histoire et Mémoires
Ce site collaboratif est une initiative du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la Ville de Besançon.

ODRIS (Observation Diffusion Recherche Intervention en Sociologie)
Association créée en 2001 qui a pour objectifs de développer et de diffuser la recherche anthropologique et sociologique sur les questions suivantes : migrations, rapports sociaux de sexe, religions, socialisation, santé, action sociale et politique publique
Il donne accès à l’OMB (Observatoire des migrations en Bretagne), répertoire des travaux sur l’immigration étrangère en Bretagne. Il publie la lettre d’information BRID (Bretagne Réseau Immigration Discrimination).

Nos ancêtres n'étaient pas tous des gauloisAprès les événements de ces derniers jours, qui provoquent d’ores et déjà des tensions fortes autour des questions d’immigration, et qui vont certainement favoriser encore les attitudes de stigmatisations des étrangers et des Français d’origine étrangère, il est nécessaire de ne pas baisser les bras et de faire comme si de rien n’était.
Il est notamment nécessaire de continuer la réflexion sur ces questions et de s’appuyer pour cela sur des travaux de recherche en histoire, sociologie, sciences politiques, etc.
L’histoire de l’immigration reste une thématique relativement marginale dans la discipline historique, tout comme l’est son objet d’étude au sein de la société. Mais les travaux réalisés permettent de commencer à avoir aujourd’hui une meilleure connaissance de cette histoire multiple et complexe et de continuer le travail de recherche.
Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur ces questions, pour celles et ceux qui entament des recherches sur l’histoire de l’immigration, je vais proposer une série de billets qui donnent des pistes pour trouver des ressources dans ce domaine.

———————-

Ce premier billet s’intéressera à quelques sites incontournables qui proposent des informations, des synthèses, des ressources souvent diversifiées. Certains donnent accès à des catalogues permettant de mener des recherches plus approfondies de références sur la question ou de trouver des ressources électroniques directement consultables en ligne.

Génériques
Génériques est une association dédiée à l’histoire et la mémoire de l’immigration. Ses activités sont multiples (recherches, publications, formations, réalisations d’expositions, etc.). Son site propose de nombreuses informations et ressources en ligne.
Il donne, en particulier, accès au portail Odysseo qui permet d’identifier et de localiser les sources sur l’histoire de l’immigration de 1800 à nos jours, conservées dans le réseau des archives et des bibliothèques publiques, dans les médiathèques, cinémathèques, photothèques, musées et chez des personnes physiques ou morales.
Odysseo propose aussi des documents consultables en ligne gratuitement : documents d’archives, affiches, photographies numérisées, documents sonores et audiovisuels, périodiques. Depuis 2013, il fédère également les ressources numériques de partenaires institutionnels et associatifs disposant de description d’archives ou de sources numériques sur l’histoire de l’immigration.

Musée de l’histoire de l’immigration
Le Musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration est chargé de constituer une collection représentative de l’histoire, des arts et des cultures de l’immigration.
Le site du Musée de l’histoire de l’immigration offre aussi de nombreuses synthèses thématiques sur l’histoire de l’immigration, des potcasts, des films, de courtes bibliographies, etc.
Le musée héberge la Médiathèque Abdelmalek Sayad spécialisée dans les thématiques de l’histoire, de la mémoire et des cultures de l’immigration en France du XIXe siècle à nos jours. On peut consulter son catalogue en ligne.

CIEMI – Centre d’information et d’études sur les migrations internationales
Le CIEMI est une association ayant pour but de sensibiliser, par la documentation, l’information, l’édition et la formation, aux migrations internationales  comme facteur de transformation et de recomposition du paysage social, culturel et religieux des sociétés nationales. Il fait partie du réseau international des centres d’études scalabriniens (donc liés, à l’origine, à l’immigration italienne).
Le CIEMI dispose d’un Centre de documentation qui propose, en consultation sur place, 20 000 documents et 400 revues spécialisés sur l’histoire migratoire, les flux, les politiques migratoires, les questions de racisme et de discrimination, les conditions sociales des travailleurs immigrés et de leurs familles, l’intégration, les problématiques juridiques, culturelles, démographiques, religieuses liées à l’immigration, etc.
Consulter le catalogue du CIEMI

Musée de l'immigration - Un Français sur quatre est issu de l'immigration

Ressources pour l’Egalité des Chances et l’Intégration (RECI)
Le RECI est un réseau de structures ressources pour les acteurs concernés par l’immigration, l’intégration et les luttes contre les discriminations. Il offre une base de données documentaire de 20 000 références sur ces questions.
Consulter la base documentaire du RECI

Clio, site d’histoire sociale
Clio
est un site créé par des chercheurs de l’ENS et de l’EHESS offrant de nombreuses ressources et bibliographies concernant l’histoire de l’immigration. Ce site n’est plus alimenté depuis janvier 2007. Il ne permet donc pas de trouver des ressources et informations récentes. Mais il peut tout de même être très utile.
Il propose notamment :

Journal officiel des banlieues
Le Journal Officiel des Banlieues s’intéresse aux quartiers populaires qui subissent de plein fouet les effets de la relégation. Il propose une rubrique « Mémoire » qui traite régulièrement de la mémoire et de l’histoire des migrations.

INED : statistiques sur les flux d’immigration
L’INED propose des données statistiques sur les flux migratoires vers la France depuis 1994.

D'Italie et d'ailleurs : mélanges en l'honneur de Pierre MilzaPierre MILZA a joué un rôle important dans le développement des recherches sur l’histoire de l’immigration et, en particulier, sur celle de l’immigration italienne en France.

Venu des sciences politiques, il s’est d’abord penché sur les relations diplomatiques entre la France et l’Italie. C’est alors qu’il a pris conscience de l’enjeu qu’a commencé à constituer, à la fin du 19e siècle, l’immigration transalpine dans les relations entre les deux pays. Cela l’a amené logiquement à s’intéresser à l’histoire de ces centaines de milliers d’hommes et de femmes qui ont rejoint la France aux 19e et 20e siècles.

Au cours des années 1980-1990, il a impulsé de nombreuses recherches sur le sujet au sein du CEDEI (Centre d’études et de documentation sur l’émigration italienne) et a publié une très belle synthèse, qui est aussi un texte autobiographique très touchant, Voyage en Ritalie.

Voyage en RitalieAujourd’hui, un certains nombre de chercheurs en histoire, dont de nombreux spécialistes de l’immigration, lui rendent hommage en publiant D’Italie et d’ailleurs : Mélanges en l’honneur de Pierre Milza, aux Presses Universitaires de Rennes.

Des historiens (et notamment des historiennes) comme Marie-Claude BLANC-CHALÉARD et Caroline DOUKI, historienne de l’immigration italienne,  Marie-Christine VOLOVITCH-TAVARES, spécialiste de l’immigration portugaise, ou Geneviève DREYFUS-ARMAND et Natacha LILLO, qui travaillent depuis de nombreuses années sur la présence espagnole en France, témoignent par leurs recherches de l’actualité des questions liées à l’immigration et de la pertinence qu’il y a à se pencher sur notre histoire migratoire à une époque où les discours xénophobes ont tendance à envahir l’espace public.

♦ Pour en savoir plus sur l’ouvrage et consulter son sommaire.

Page suivante »