Théâtre


Virginie AimoneJeudi 6 novembre , à 19h, aux Archives municipales de Lyon, le collectif Manifeste Rien propose un spectacle tiré de l’ouvrage de l’historien Gérard Noiriel,

Le massacre des Italiens

Le spectacle s’inspire des événements survenus les 16 et 17 août 1893, à Aigues-Mortes (France) : plus d’une dizaine d’Italiens venus travailler dans les salines d’Aigues-Mortes avaient été lynchés par des villageois et des ouvriers français employés. J’avais rendu compte de cet ouvrage dans un billet de ce blog.

Cet événement sert, pour l’historien et les artistes, de porte d’entrée pour s’interroger  et nous questionner sur le racisme dans nos sociétés républicaines. Un débat aura d’ailleurs lieu, après le spectacle, avec Gérard Noiriel.

Venez nombreux à ce spectacle qui accompagne le colloque sur « Les Italiens à Lyon » du 6 et 7 novembre. L’après-midi du 6 novembre, les communications du colloques seront d’ailleurs consacrées à la xénophobie anti-italienne à la fin du 19e siècle et aux trois grands événements xénophobes qui ont touché les Italiens en France à cette époque : les « vêpres marseillaises » en 1881, le massacre d’Aigues-Mortes en 1893, les attaques anti-italienne de Lyon en 1894. Pour en savoir plus sur le colloque, consulter le précédent billet.

Massacre-des-Italiens1

Texte : Gérard Noiriel / Mise en scène : Jérémy Beschon / Comédienne : Virginie Aimone / 
Production Martine Derrier (Les Petits Ruisseaux)

Publicités

chocolat_clown nègreJe voudrais recommander un spectacle qui va bientôt passer au Théâtre Nouvelle Génération (TNG), Chocolat, clown nègre, qui s’appuie sur le texte de Gérard Noiriel, un des plus importants spécialistes de l’histoire de l’immigration en France.

Le spectacle s’intéresse à Chocolat, premier artiste noir de la scène française à la Belle Époque, bien avant Joséphine Baker. Gérard Noiriel et Marcel Bozonnet, le metteur en scène du spectacle, ont voulu rendre hommage à ce fils d’esclaves de la Havane, né Rafaël Padilla, dont les talents de chanteur, danseur et comique faisaient accourir les Parisiens. De sa rencontre avec l’anglais Foottit allait naître le plus célèbre duo de l’époque.
Filmé par les frères Lumière, peint par Toulouse-Lautrec, Chocolat endossait sur scène le rôle du clown nègre dominé par le clown blanc. Mais l’affaire Dreyfus éclate et le duo dérange. Ceux qui l’adulaient l’évitent soudain. L’artiste sombre dans la misère et meurt dans l’indifférence générale.
C’est ce destin hors du commun qui nous est donné à voir. Depuis la naissance artistique d’un être touché par la grâce, qu’incarne avec un charme fou Yann Gaël Elléouet, jusqu’à la fragilité de l’homme noir bousculé par l’Histoire et dont se détournent ses contemporains.
Grâce à ce spectacle, Chocolat revient enflammer la piste, se nourrir des bravos et laisser enfin dans nos mémoires la trace qu’il mérite.

Le spectacle aura lieu :

  • Jeudi 28 novembre 14h30
  • Samedi 30 novembre 20h00
  • Dimanche 1 décembre 16h00

Consulter le dossier de presse du spectacle

TNG – 23 rue de Bourgogne 69257 Lyon Cedex 09
04 72 53 15 15 – renseignements@tng-lyon.fr

Mouloud Feraoun - Le contraire de l'amourJeudi 15 décembre à 19h30 à La Maison des passages, création théâtrale par la Cie Passeurs de Mémoires :

Mouloud Feraoun : Journal, 1955 – 1962
« Le Contraire de l’Amour
»

Romancier algérien de culture française, instituteur, ami de Camus, Mouloud Feraoun fut assassiné par l’OAS (Organisation de l’Armée Secrète) le 15 mars 1962. Il a laissé un Journal, commencé en 1955 et tenu jusqu’à la veille de sa mort. Un document unique : on y lit le quotidien le plus concret de la «Pacification», la peur et la torture, omniprésentes dès le début 1956, et la lente et irrésistible émergence de la dignité retrouvée de tout un peuple. Condamnation sans appel d’un siècle de colonisation, mais aussi prescience d’un avenir sombre pour son pays.

Le texte est proposé dans une partition à deux voix, texte et violoncelle intimement mêlés, par le metteur en scène Dominique Lurcel.

Maison des Passages
44 rue Saint Georges – 69005 Lyon
04 78 42 19 04
Tarif : de 8 à 10 €